FRAUDE SUR LE CARBURANT : La douane démantèle un réseau à Koutiala et à Kouri

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La direction des contrôles après dédouanement à la douane a démantelé un réseau de fraudeurs le week-end dernier à Koutiala et Kouri, à la faveur d’une descente inopinée aux services des douanes des localités citées.

Les acteurs de la découverte du pot aux roses sont Amidou Djiré, Sékou Dicko, Bourama Dicko, Moussa Diarra et Abdoulaye Maïga sous le commandement de la direction générale des contrôles après dédouanement. Selon les mêmes sources, les présumés auteurs de la fraude fiscale sont connus aussi bien dans le monde des affaires maliennes qu’au sein de l’administration douanière.

En effet, le chef de ce réseau serait un certain Mamadou Sylla et son acolyte Bathily, rejetons de richissimes opérateurs économiques du pays. Tous les deux évoluent dans la filière pétrole qui ne cesse d’attirer davantage nos opérateurs économiques. Cette filière trop lucrative reste également l’une des vaches laitières de la recette douanière.

Le mode opératoire de ce réseau était réfléchi avec beaucoup de précautions pour échapper à la curiosité des contrôleurs au niveau de la frontière. En effet, pour faire passer leurs marchandises gratuitement, des interpellés possédaient des documents dûment signés, qui prouvaient que les destinateurs sont la société Oryx Energie et la Minusma.

On peut donc comprendre pourquoi tous les Maliens n’ont pas intérêt que la paix revienne au Mali. Et pour cause. Cela occasionnait le départ de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Une mission qui leur permet de se faire des milliards indument.

A moins que la société Oryx Energie ne soit complice, on devrait s’attendre à l’ouverture d’un feuilleton judiciaire entre elle et Sylla et ses complices. Elle devra le faire pour prouver sa bonne foi mais également pour renforcer sa crédibilité. En attendant, les citernes et leurs contenus d’une valeur estimée à plus de 1,5 milliard de F CFA seraient désormais entre mains de la douane.

Cette opération musclée annonce la fin de la fraude fiscale au dédouanement. Et les acteurs, de cette opération, mériteraient d’être salués par les plus hautes autorités. Une certitude cependant : le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, soucieux de bonne gouvernance des finances publiques, est en train d’éprouver un sentiment de vive satisfaction.

Reste à savoir si ces fraudeurs ont profité du laxisme ou de la complicité des services de contrôle de la douane ou de transitaires de la place puisqu’il est quasi-impossible de franchir la frontière avec de faux documents sans une complicité évidente.

 

Oumou Traore 


Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Lettre du Mali

LA LETTRE DU MALI est un hebdomadaire d'information générale. Le siège est à Bamako-Mali

Laisser un commentaire